• Amirouche arrive au Canada

    D'après vous Qui a tué le colonel Colonel Amirouche Aït Hamouda ...

    Le livre de Saïd Sadi : "Le Colonel Amirouche, une vie, deux morts, un testament"

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Catégories

    • Album : RCD Canada le 12/11/2011
      <b>125</b> <br />
  • Webmaster

  • Pages

Le RCD condamne la bavure militaire de Tizi Ouzou

Posté par rcd canada le 5 décembre 2011

Le RCD condamne la bavure militaire de Tizi Ouzou rcd10

« A la veille de chaque échéance électorale, la Kabylie est livrée aux règlements de comptes »  

Le RCD a condamné, ce mercredi 30 novembre, la bavure militaire qui a coûté la vie hier à deux civils au village Tigoulatine, dans la commune d’Akerrou, dans la daïra d’Azeffoun, près de Tizi Ouzou. « À l’attaque meurtrière contre de paisibles citoyens d’Azazga, à l’ignoble meurtre d’une mère de famille à Fréha, s’ajoutent les derniers crimes commis à Akerrou contre de paisibles citoyens dont le seul tort était d’aimer la cueillette des champignons et de pratiquer la chasse à proximité de leur village », dénonce le RCD dans sa déclaration.
« Ces assassinats, encouragés par l’impunité, font de la Kabylie une région livrée à tous les règlements de comptes et calculs politiques. Sinon comment expliquer qu’à la veille de chaque échéance électorale, la région fait l’objet de provocation de tout genre », ajoute le bureau régional du RCD dans sa déclaration. Pour le parti, « personne n’est dupe, Toutes ces manœuvres ne font que s’ajouter aux nombreuses liquidations physiques et qui visent à vider la région de ses forces vives ». « Une nouvelle fois, le pouvoir algérien exprime sans équivoque son anti‑kabylisme récurrent à l’égard de toute la région »», ajoute le RCD.
Mardi, Rafik Haddad, âgé de 18 ans, et un sexagénaire, Mohamed Maâtob, ont été mortellement atteints par balles, tirées accidentellement par des militaires.  Une nouvelle bavure militaire qui vient s’ajouter aux deux autres commises depuis le début de l’année dans la région de Tizi Ouzou. Le 11 septembre dernier, une vieille femme avait été tuée dans une bavure commise par un soldat de la caserne de Fréha, 25 kilomètres à l’est de Tizi Ouzou. Deux mois auparavant, un homme de 42 ans avait été tué à bout portant par des militaires qui venaient de faire l’objet d’une attaque terroriste à la sortie de la ville d’Azazga. À chaque fois, ces bavures ont provoqué la colère de la population. Elles ont également suscité de nombreuses interrogations.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

psyco-politick |
Le blog de Luc GEISMAR |
Abbes Mahdaoui:Contribution... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | agirpourleloroux
| VELAINE EN HAYE 2014 / 2020
| freeculture